Categories:

Comment donner du sens à ma journée de télétravail?

Je suis en télétravail. Je risque de m’ennuyer, voire de :

  • procrastiner : remettre au lendemain,
  • ratiociner : se perdre en considérations interminables,
  • m’enliser… ou autres métaphores.

Prenant appui sur la TOB (Théorie des Organisations de Berne), télétravail et management à distance viennent affecter, au niveau individuel ET collectif, chacun des 3 piliers du coaching d’organisation ci-dessous : le sens, le comment et avec qui.

SENS
COMMENT
AVEC QUI

Pour quoi et pourquoi

…on fait les choses

La communication interpersonnelle

  • Valeurs
  • Raison d’être
  • Vision partagée du métier
  • Processus
  • Animation
  • Mise en œuvre décisions
  • Comment on coopère
  • Comment on se dit les choses et on régule les relations

Focus sur ce qui a du sens pour moi

En télétravail, le 1er de ces piliers, le SENS, mérite d’être regardé dans sa portée individuelle : pour quoi et pourquoi moi, télétravailleur, je fais les choses.

Je suis en solo chez moi, sans regard extérieur excepté peut-être celui de mon chat et vaguement – car rivé sur son écran – celui de mon conjoint. Personne de l’entreprise pour me regarder agir ou m’agiter.

Le contrôle social propre à la configuration en « espaces de travail », bureau ou open space, ne va donc pas impacter beaucoup mon présent. Et donc, c’est mon libre arbitre, mon autodiscipline, ma loyauté qui vont être mobilisés. Je vais orienter mon activité dans une direction, plus ou moins en phase avec mes inclinations individuelles. Et considérer ou non, l’intérêt plus élevé de l’organisation, mes clients internes et externes et la continuité de l’activité.

D’où ma motivation va-t-elle venir?

C’est là qu’intervient la notion de motivation intrinsèque, à distinguer de la motivation extrinsèque qui provient de facteurs extérieurs à l’individu (un bon salaire par exemple). La motivation intrinsèque ici, c’est en particulier le SENS qui va être donné à l’action.

Est-ce que ça a du sens pour moi que je trône ce matin au milieu du salon avec des dossiers pros? Et que je fasse avancer ces dossiers plutôt que de faire tout autre chose, comme arroser mes plantes par ex? Ce qui d’ailleurs n’est pas incompatible; puisque avec le télétravail on peut tout conjuguer : prendre soin de soi, de son environnement ET de ses dossiers.

Est-ce que je perds le sens parce que je perds le contact avec le collectif de travail? Du fait de la distance sociale? Parce qu’on ne prend plus le café ensemble, avec les copains à la pause clope dans le petit coin à l’abri du vent? Parce que mon manager est loin et que c’est à lui que revient la lourde tâche de me donner du sens?

La co-présence n’est pas synonyme d’efficacité ni même de travail effectif. Comment je fais de la co-présence avec mes collègues en étant à distance?

Je crée de la valeur dans ma journée

Ce sens que j’y mets est donc éminemment personnel.

  1. Je vais peut-être lui donner un surcroît de valeur en passant un coup de fil à une collègue dont je sais que c’est difficile pour elle en ce moment, le télétravail. On va parler dossiers, et un peu aussi d’elle.
  2. Je vais aussi aborder avec plus d’efficacité un projet partagé en asynchrone, avec la conscience que ce faisant j’abonde le collectif. Parce moins dérangé, je serai aussi paradoxalement plus disponible pour cultiver la qualité de mes relations.
  3. Je vais prendre un temps au réveil pour méditer, m’étirer, ou courir – tout ce temps économisé sur les transports devient un temps d’inspiration, de stimulation du meilleur en moi.
  4. Trésorier d’une asso, je vais aussi pouvoir à 18 h aller à la réunion de bureau : avant j’étais immanquablement en retard, venant de l’autre bout de la ville.

Bref, je peux progressivement tendre vers celle ou celui que j’ai vraiment envie d’être.

Et pour vous, qu’est-ce qui sera source de sens dans une journée de télétravail? Exprimez-les en commentaire!

Citation recueillie par G Raverat

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.